Bon, j'en ai tellement eu marre de cet article sur ce satané Soleil, que je me suis enfin décidé à reprendre la plume. Ou plutôt le clavier, si vous suivez bien!
ça va vous? Oui, je sais, ça fait un bail! On se dit à chaque fois qu'on va garder contact, et puis le temps passe, et au final, ça devient plus difficile. Ecrire sur un blog, c'est probablement quelque chose de cyclique. A un moment donné, j'ai eu l'impression d'avoir fait le tour de ce que j'avais à dire. Prenons cela comme une année sabatique... (un peu moins quand même!)

DSC00245b

Il est vrai aussi que les occupations ne manquaient pas. J'ai déjà pu les évoquer et vous les faire entrevoir ici. Non pas que celles-ci se soient arrêtées... Mais un peu quand même. Les voyages incessants vers Besançon eux se sont arrêtés en revanche (ça, c'est une autre histoire et ne sera pas le sujet de ce jour!), ce qui dégagent du temps et permet de souffler, accompagnant le désir de poster à nouveau. Car oui, l'envie me revient peu à peu. Bon, sans trop m'avancer non plus. Et puis, on verra bien. Mais quelles pistes et idées en têtes, que j'ai envie de vous faire partager. Avoir échangé avec la Fille-qui-mettait-de-la-confiture-des-deux-côtés-de-la-tartine m'a définitivement convaincu qu'il était temps. Je te souhaite d'ailleurs si tu me lis bon courage dans la même démarche de ton côté; si jamais je peux t'aider!

De plus, à l'heure actuelle ou le phénomène Blog commence à s'essouffler, remplacé par Facebook et consorts, (Voir pour cela l'article du bon Ptitmath consacré à ce sujet) l'envie s'en découvre peut être décuplée. Tel le bon Braddock, c'est le moment d'y aller, et de revenir parmi les vivants. Au programme pour ces prochaines semaines : un petit retour sur mon weekend tout frais passé à Glasgow, la nouvelle pub génialissime de Georges pour Nespresso, ma nouvelle voiture de kéké, vous faire partager mes dernières playlists et découvertes musicales, et puis l'heure d'un petit bilan de fin d'année s'imposera aussi je pense. Alors, des notres? J'espère vous revoir à nouveau! 

Et puis en passant, je pense que depuis, le Soleil se porte bien et il vous en remercie de vous en être inquiété!