C’était la dernière séance, c’était la dernière séquence, et le rideau sur l’écran est tombé...

Plusieurs fois je me suis dit qu’il serait bien de clôturer mon blog, d’une meilleure manière que de le laisser inachevé sur un post un peu anodin, presque hors propos. Je vais donc tenter de terminer cette aventure, qui aura marqué un moment précis de ma vie, par un final disons plus mérité.

Plusieurs fois donc. En effet, ce n’est pas faute pourtant d’avoir par moments essayé de me relancer. Mais le temps libre en premier lieu m’a manqué (une impression de déjà vu, pour m’en être déjà plaint plusieurs fois sur la fin…), associé probablement à un état d’esprit qui n’y était plus.

Au commencement…

La naissance de ce blog correspondait à une pause dans ma vie, en l’occurrence la fin de mes études, celui-ci ayant quelque part constitué un échappatoire à la rédaction d’un mémoire de fin d’études, puis à la recherche (assez longue) d’un emploi.

Grâce à lui, j’ai eu cette impression, vraie ou non, de garder une stimulation mentale, des processus de réflexion sur tout et n’importe quoi. D’échanger aussi, de conserver ou créer des relations sociales, à une période où je passais donc une grande partie de mon temps chez moi.

Et puis, des rencontres (du troisième type ?).

J’ai eu ainsi l’occasion de connaître et de rencontrer pas mal de gens, comme la plupart d’entre vous le savent. J’ai même, contre toute attente (comment en serait il autrement ?), noué une relation à distance pendant plus d’un an, la rencontre fortuite d’une inconnue (m’étant devenue bien connue) tombée sur ce blog.

Si on me l’avait dit un jour… se retrouver un jour à faire 500 km pour la rencontrer et vérifier des intuitions. La distance, et d’autres choses, se sont révélées insurmontables, mais cela restera une belle aventure.

Et quelque part aussi, elle aura précipité le déclin de mon épopée blogale. Car le cœur (c’est le cas de le dire) n’y était plus.

On ne change pas. (Du moins, foncièrement !)

Le plus…drôle ?…dans cette histoire, c’est que j’avais déjà arrêté mon blog une première fois, au bout de…trois mois, pour une raison semblable : difficile de relancer une machine, dans laquelle on parle ouvertement de la personne qu’on aime, et s’apercevoir après que…non. (je me comprend…).

Voué à répéter les mêmes erreurs ? Pas forcément, mais en tout cas cela me ressemble assez. Les qualités de mes défauts j’ai envie de me dire, et vice versa. Oui, j’ai une assez haute opinion de moi je trouve parfois quand je me lis… J’aurais d’ailleurs pu faire un long post sur mes défauts, mais bizarrement ça ne m’est pas venu à l’esprit ! Remarque, ça aurait pu être une idée intéressante… si elle rentrait dans le but de ce blog ! Bref, j’ose penser que je suis réaliste, en pensant à mes qualités, celle qui font ce que je suis aujourd’hui. (De toute façon pour avoir un blog, je crois qu’il faut s’aimer un minimum !).

Mais là je m’égare… 

Mon blog…

Je n’ai jamais aimé ce mot. Trop généraliste, il renvoie trop souvent dans la pensée collective à un équivalent de journal intime. Alors bien sûr, je n’ai donc pas pu éviter ces travers ici et là parfois (et puis comment pouvait il en être autrement ici au moment où je vous dit au revoir !). Mais l’idée directrice choisie était plutôt de délivrer (sans grande prétention) mes idées et mon opinion personnelle sur différents sujets de mon quotidien, sans pour autant y livrer ma vie privée (l’un et l’autre étant toutefois nécessairement liés), le côté exhibitionnisme/voyeurisme en moins donc.

Je pense avoir tout de même réussi à réaliser plus ou moins ce que je voulais. J’en suis en tout cas assez content de moi. Et cette aventure m’aura apporté pas mal de choses. Si bien qu’il est possible un jour que j’y revienne, cela ne m’étonnerais pas.

Nous sommes au début du mois de septembre 2010 ; ok, j’ai tenté (plus ou moins) soigneusement d’éviter d’étaler ma vie personnelle, mais je vais tout de même donner de mes nouvelles. Car après tout, c’est mon blog, et je fais ce que je veux !

Previously, in Nick’O’s life, season 27th (2010)

Que s’est il passé… depuis fin 2009 ? Septembre 2010… presque une année qui s’écoule, le temps passe décidément trop vite. Quoique… Finalement en repensant à certains détails, cette impression d’être déjà si loin !

Etape à part entière de ma vie, cette fin d’année dernière a marqué le début d’un nouveau chapitre, par différents aspects. Sans trop revenir là dessus, une séparation équivaut comme chacun d’entre nous le sait, à de nouveaux modes de vie. En y réfléchissant d’ailleurs, les gens réagissent différemment à une rupture ; peut être est-ce lié inconsciemment ou non à cette crainte du changement, le bousculement de ses habitudes, plutôt que la simple séparation d’un être aimé ? Là encore je crois que je m’égare…

Nouvelle vie donc, et conséquence directe une fois de plus, je me suis remis à voyager, chose qui m’avait manqué bien malgré moi. Et cela m’avait drôlement manqué ! Une période propice à cela, la convergence temps libre/revenus/Peu de contraintes qui m’ont ainsi permis de découvrir Glasgow (ça, ça se saura !) mais aussi Rome, Barcelone cet hiver. J’ai par la suite eu d’autres priorités, mais j’ai aussi été en Pologne, pour des raisons disons plus familiales.

Toujours avec cet esprit de temps libéré, je me suis mis enfin à courir sérieusement au printemps, et notamment pas mal de courses de 10 km entre avril et juillet. La découverte d’un nouveau monde. Et cela fait drôlement du bien, physiquement bien sûr pour commencer, avec une perte de 5 à 6 kg assez rapidement pour une remise en forme, mais mentalement aussi, les bienfaits de la course et du sport.

Côté professionnel, après plus d’une année dans le même travail, forcément on y trouve ses repères.

Peut être la plus grande des nouvelles est celle de mon déménagement, près de Marne-la-Vallée. Tout récent puisque datant de juillet, avec un cadre très agréable, à 20 min de Paris. Nouvelle voiture, nouvel appart, nouvelle vie ? Les choses de la vie se mettent en place tout doucement...

Autre nouvelle, un voyage est en prévision, trois semaines dans le Sud-Est Asiatique à la fin de cette année, avec comme point de départ Singapour. L’occasion d’un nouveau blog, carnet de route de mon périple ? Finalement clôturer un blog pour mieux en commencer d’autres ?

Au fait pourquoi ce titre ? La semaine dernière, mes premiers cheveux blancs sont apparus, une sorte d’hommage à Georges et ma bannière d’origine. La boucle est maintenant bouclée, What else ?

12/12/2007 – 06/09/2010